C’est dans son ADN : le Sud-Artois est solidaire. Les associations sont nombreuses, et la générosité bien présente. Et parce que notre terre est fertile et riche, c’est particulièrement sur l’alimentation que la Communauté de Commune encourage cette solidarité.

Le Sud-Artois, territoire zéro précarité alimentaire

Plus de 10 % des habitants du territoire ont des bas revenus. Et moins de 10% d’entre eux bénéficient d’une aide alimentaire.

Pour faire face à ces constats, la communauté de communes a mobilisé et mis en réseau les acteurs de l’aide alimentaire : Resto du Cœur, Coquelicots, Secours Catholique, Secours Populaire, AGA, SOLAAL, UFC Que Choisir, Maison des Habitants de Croisilles, ARCADES, Jardins de Cocagne, CAF Pas-de-Calais et locale, MSA, assistantes sociales, CCAS, Département, Mission Locale, PLIE, Pas-de-Calais Actif, élus locaux, commerces et habitants.

Tous les ans, ces partenaires et les élus se réunissent pour faire le point sur les actions menées et à venir. Objectif : mettre en place ensemble une stratégie et des actions pour une alimentation de qualité accessible à tous. Et zéro précarité alimentaire sur le territoire !

 

Une brochure sur les structures d’aides

Ce dépliant permet aux élus locaux, travailleurs sociaux et donneurs d’alerte d'identifier facilement les structures d’aide alimentaire sur le territoire.

Lien de la brochure

 

Du frais et du local pour tous ! 

La Communauté de Communes construit avec le réseau des Amap, le réseau de Cocagne et Bio Hauts-de-France un dispositif P.A.N.I.E.R.S, pour rendre accessible des paniers de fruits et légumes bios, locaux et de saison.

Avec SOLAAL Hauts-de-France, elle développe les dons agricoles et agro-alimentaires. Et réfléchit à mettre en place les dons issus des commerces et des industriels

 

Une épicerie solidaire

Un projet d’épicerie itinérante proposant des produits de qualité à moindre coût pour les personnes à bas revenus est en cours. Plus d'informations très bientôt…

 

Aller à la rencontre 

À Bertincourt, un “carrefour des savoirs” croisant les acteurs locaux a été lancé. L’objectif est de monter des actions pour aller à la rencontre de ceux qu’on ne voit pas, qui ne se manifestent pas, mais qui peuvent bénéficier d’aides. D’autres communes emboîtent le pas.

Les actions identifiées sont nombreuses et touchent à tous les domaines de l’alimentation : ateliers de découverte du goût, atelier cuisine, jardinage, nutrition… Et à tous les publics : personnes âgées, jeunes, parents ou enfants.

Quelques partenaires : 

  • la Maison de Santé Pluri-disciplinaire de Bapaume mène un projet sur l’alimentation et ses liens avec les maladies cardio-vasculaires et l’obésité
  • le Réseau Gérontologique Ternois Artois (RGTA) mène le projet Nutri'age sur la dénutrition des personnes âgées, notamment isolées à domicile
  • le Centre social de Croisilles et l’Espace de Vie Sociale en cours de création.