Le Réseau pour Éviter le Gaspillage Alimentaire "RÉGAL" a été créé par la Communauté de Communes du Sud-Artois en janvier 2019 et soutenu financièrement pendant 3 années par l’ADEME au titre de l'Alimentation Durable.

Il est porté par le Service Développement Économique, car il s'agit notamment de faire des économies en réduisant le gaspillage alimentaire.

 

Les acteurs locaux mobilisés:

-Restaurations collectives: Établissements sociaux et médico-sociaux (EHPAD, ESAT, IME, Hôpital...) et établissements éducatifs (écoles, collèges, lycées, accueils de loisirs)

-Agriculteurs, producteurs

-Habitants, consommateurs

-Commerces et artisans de bouche

 

Les actions menées depuis janvier 2019 permettent aujourd'hui d'agir non seulement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, mais aussi sur l’éco-consommation et l’alimentation durable.

Lien vers: plaquette REGAL Sud-Artois

Lien vers: Diaporama du 15 juin 2021

 

La restauration collective en Sud-Artois

Lien vers les 3 panneaux d’expo

En 2022, lancement d’une étude pour la relocalisation de la fabrication et de la livraison de repas issus de produits de qualité et locaux, à destination notamment des écoliers et des personnes âgées à domicile, confiée à l’APASP, qui va interroger tout acteur concerné, de la production à la consommation, en passant par la confection et la livraison:

Etude d’opportunité jusqu’en décembre 2022

Etude de faisabilité de janvier à septembre 2023

Cette étude est subventionnée à 67% par le Plan France Relance, grâce au label PAT.
 

Une offre alimentaire de qualité

Produits locaux

Face au succès croissant de la vente en circuits courts, nous nous sommes lancés dès juin 2015 dans une étude en allant à la rencontre des agriculteurs pratiquant de la vente directe. Cette première phase d’état des lieux a permis de mobiliser annuellement des agriculteurs locaux et nos différents partenaires qui nous accompagnent dans le projet (Chambre d’Agriculture, Bio en HdF, les Jardins de Cocagne). Ces rencontres permettent d’échanger et d’identifier les besoins et les outils qui pourraient être mis en place sur le territoire pour valoriser et développer la vente en circuits courts. 

 

Aujourd'hui, une plaquette des producteurs proposant de la vente directe est largement diffusée et rencontre un franc succès. De plus, nous avons financé une signalétique permettant d'arriver jusqu'à la ferme où a lieu la vente directe.

Lien vers: plaquette Vente directe

 

Agriculture biologique

La CCSA répond depuis 2020 à l’Appel à Initiatives pour le Développement de l’Agriculture Biologique (AIDAB).

Grâce à l’AIDAB, un soutien financier de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie a permis d’initier les actions prévues dans l’axe 2 du plan d’action de son Projet Alimentaire Territorial (PAT)

« Augmenter l’offre locale en produits de qualité dont bio, en aidant les agriculteurs de la CCSA et les porteurs de projet en installation à rejoindre des dynamiques durables dont la bio, capables d'approvisionner entre autres les restaurations collectives ».

Les actions soutenues via l’AIDAB en 2022 se déclinent notamment à travers :

- L’accompagnement de la restauration collective pour développer les approvisionnements locaux et bio, pour atteindre les objectifs de la loi EGalim.

- Soutien des producteurs bio existants (24 en Sud-Artois) par de la mise en réseau et de la communication, pour une meilleure coopération et développer leur commercialisation en circuit-court.

- Suite à l’étude « Sensibio » menée fin 2021 destinée à identifier les freins et leviers à la conversion au bio chez les agriculteurs, ceux-ci y seront sensibilisés voire formés, à travers des visites, des ateliers et des rencontres, avec Bio en Hauts-de-France et la Chambre d’Agriculture.

- La Communauté de Commune sera le terrain d’une expérimentation de sensibilisation à des pratiques agricoles préservant les sols, comme l’agriculture de conservation (ex : non labour), proposée par Bio en Haut-de-France.

- La Communauté de Communes du Sud-Artois participe au « Réseau Régional des Territoire Bio », destiné à veiller à la cohérence des actions en faveur de la bio au niveau Régional (« Plan Bio »).

- Du temps de travail agent de l’intercommunalité en matière de lutte contre le ruissellement et l’érosion est compris dans le plan d’action de l’AIDAB 2022.

- Les élus communautaires seront informés et mobilisés sur ces questions, lors d’ateliers et de rencontres avec des spécialistes, mais aussi à travers une Commission d’élus volontaires pour piloter certaines actions en faveur de la Bio et plus largement du Projet Alimentaire Territorial.

- La question des aides directes aux agriculteurs en conversion vers des pratiques plus durables, dont la Bio, sera travaillée avec Bio en Haut-de-France, la Chambre d’agriculture, la Région, à partir d’expériences et de des témoignages d’autres territoires ayant mis en place ce type d’aides (ex : Douaisis Agglo)

 

Mon contact à la Communauté de Communes

Il y aura ici un formulaire en ligne conforme RGPD, qui arrivera à votre boite mail de façon automatique.